Balades Romantiques
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

 

 Sans toi, je ne suis rien NC17

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Park
Coeur tendre
Coeur tendre
Adam Park


Nombre de messages : 45
Age : 46
Localisation : LYON
Date d'inscription : 11/02/2006

Sans toi, je ne suis rien NC17 Empty
MessageSujet: Sans toi, je ne suis rien NC17   Sans toi, je ne suis rien NC17 EmptyJeu 22 Fév - 22:14

Résumé : Et si Terry avait rejoint Candy à la gare le soir de leur séparation ?

Salut à tous ! C’est ma cinquième fic sur « Candy Candy » qui est une réponse du défi « Et si ». J’espère qu’elle vous plaira comme les quatre premières. D’ailleurs, j’en profite pour vous dire que j’aurai beaucoup moins de temps qu’avant à me consacrer à écrire mes fics et même en lire car je viens de trouver quelqu’un qui me fait sortir de mon univers monotone et triste. Sachez d’avance que je n’abandonnerai pas mes fics mais j’ai envie en ce moment de consacrer mon temps à cette personne. Elle passe avant tout. De toute façon, je pourrai m’en occuper quand elle ne sera pas là ce qui veut dire du Lundi au Jeudi de la semaine. Bonne lecture !


Chapitre 1 : Un bonheur interdit ?


Candy était dans le couloir de l’hôpital et elle était en train de pleurer. Elle devait prendre une décision seule sans en parler à Terry car elle le connaissait suffisamment qu’il avait le sens du devoir. Et puis avec la pression de Madame Marlowe n’arrangeait pas. Devait-elle quitter Terry ?
Candy : *Ça ne pourrait jamais marcher si on restait ensemble tous les trois… L’amour que Susanna a pour Terry est le même que le mien… Ou peut être plus puissante que le mien… Je ne voudrais pas qu’il souffre plus à cause de moi… Terry…*

Soudain elle entendit des pas et elle sut que c’était celui qu’elle aimait plus que sa vie.
Terry : Susanna voudrait te voir…
Candy sourit : Et bien ça tombe bien ! Je voulais lui dire au revoir…
Terry surpris : Au revoir ?
Candy : Je pensais rentrer par le train de ce soir.
Terry perdu : Tu rentres ? Ce soir ?
Candy : *Pardon Terry ! J’aimerai tant qu’il y ait une solution !* J’ai pu te voir Terry et je ne peux plus m’absenter de l’hôpital plus longtemps. Et monsieur Albert s’inquiète aussi… Prends soin de Susanna. A sa place, mesquine comme je suis, je ne t’aurai peut être pas sauvé la vie !

Mais chaque mot qu’elle prononçait lui brisait son cœur en mille morceaux.
Terry blêmit sous le choc : … *C’est vraiment ce que tu penses, Candy ? Je compte pour du beurre ? Ne vois-tu pas que je veux vivre avec toi parce que je t’aime ?*

La jeune femme entra dans la chambre de Susanna qui était assise dans son lit.
Candy : Heu… *Ne me prend pas Terry !* Je viens de te dire au revoir. Je pars ce soir par le train…
Susanna surprise : Ce soir !… Candy, je…
Candy la coupa : Ne dis rien Susanna. C’est formidable de vivre, et puis Terry reste auprès de toi. Remets-toi vite ! *Non ! Ce n’est pas ce que je voulais ! Tu n’as pas le droit de me voler mon Terry !*
Susanna insista : Candy ! Je sais bien que c’est toi qu’il aime mais je…
Candy la coupa de nouveau : Susanna n’en dis pas plus.
Susanna insista encore plus : Non, laisse-moi parler ! Je ne voulais pas être un obstacle pour vous… Mais quand Terry m’a prise dans ses bras, j’ai pensé que je voulais continuer à vivre même si je ne pouvais jouer sur le plateau… J’ai pensé que je voulais vivre… Auprès de lui… Alors je t’en prie, laisse-le-moi ! Je l’aime !
Candy : *Non ! Jamais !* Il le faut, Susanna. Il faut que tu sois heureuse.
Susanna pleura : Pardonne-moi, Candy !
Candy : *Voleuse ! Et moi dans tout ça ? Egoïste petite fille trop capricieuse ! Moi aussi j’aime tellement Terry ! Si tu l’aimais vraiment, tu ne m’aurais jamais demandé de te le laisser ! Tu aurais été heureuse pour son bonheur avec moi !* Ne t’excuse pas, ce n’est pas de ta faute. Remets-toi vite. C’est ce qui nous fera le plus plaisir à Terry et à moi. Au revoir Susanna… Ne lâche pas Terry !
Susanna : Merci Candy…

Et pourtant elle savait qu’elle était égoïste car elle pensait à son bonheur plutôt à celui de Terry et de Candy. Elle venait de voir que sa rivale souffrait de cette séparation forcée dans ses yeux que très brièvement. Devait-elle les laisser se séparer au point de se rendre malheureux ? Elle devait se projeter dans un avenir avec Terry dans sa tête en essayant de tenir compte des sentiments de celui qu’elle voulait garder pour elle tout en sachant qu’il ne l’aimerait sans doute jamais. Serait-elle assez forte de supporter la future haine de Terry si elle ne le laissait pas rejoindre Candy ?

Cette dernière quitta précipitamment la chambre de peur de revenir sur sa décision. Elle aimait Terry mais elle sentait qu’elle n’avait pas le droit d’être heureuse avec lui à cause de Susanna. Devait-elle vraiment se sacrifier pour cette actrice alors qu’elle lui avait sauvé la vie ? Mais quel dilemme ! Elle vit celui qu’elle aimait à la rampe de l’escalier.
Candy : Au revoir Terry.
Terry : Je t’accompagne…
Candy refusa : Non ce n’est pas la peine.
Terry insista : Laisse-moi t’accompagner…
Candy descendit les escaliers : Mais non ! Laisse-moi !
Terry la retint : Non je t’accompagne.
Candy s’arracha de sa poigne : Si tu fais ça, tu vas être encore plus triste ! C’est inutile, reste ici…

La future infirmière dévala les escaliers quand soudain Terry la rattrapa en criant son nom et la serra contre lui en enfouissant la tête dans son cou. Il souffrait car il savait qu’il ne la reverrait plus jamais. Et il n’avait pas le droit au bonheur alors que son devoir était de s’occuper de Susanna.
Terry : *Je ne veux pas te laisser partir ! J’aimerai tant que cet instant dure une éternité… Une éternité…*
Candy bouleversée : Terry… Ne dis rien. Laisse-moi je t’en supplie… (Elle sentit des gouttes dans son cou) *Il pleure… Terry, Terry pleure… Terry, Terry, mon amour… Toi qui m’a vraiment aimée… Je n’imaginais pas te quitter ainsi…*
Terry se détacha d’elle : Sois heureuse… Sois heureuse, Candy sinon je te le reprocherait…
Candy : Toi aussi, Terry, sois heureux…

Et pourtant tous les deux savaient d’avance qu’ils seraient malheureux loin l’un de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Coeur tendre
Coeur tendre
Adam Park


Nombre de messages : 45
Age : 46
Localisation : LYON
Date d'inscription : 11/02/2006

Sans toi, je ne suis rien NC17 Empty
MessageSujet: Re: Sans toi, je ne suis rien NC17   Sans toi, je ne suis rien NC17 EmptyMer 1 Aoû - 14:54

Bonjour à tous !

Pour commencer je m’excuse pour cette longue absence qui m’a entraînée à un long retard de MAJs des nouveaux chapitres. J’en profite pour vous révéler que je suis une fille malgré mon pseudo typiquement masculin.

De plus, je vous ai mis au courant que j’avais un petit ami mais ce dernier avait mis fin à notre relation au début du mois de mars. Cependant nous sommes restés très bons amis donc je ne lui en veux pas.

J’ai alors essayé de me remettre sur mes fics en cours sans grand succès. J’ai alors compris que je me suis retrouvée en panne d’inspiration complète. J’ai alors laissé de côté le temps que ça revient.

J’ai eu aussi des problèmes avec une copine qui n’en était pas une à cause d’une sale histoire fausse. C’est une femme de 30 ans qui se comporte comme une gamine de 15 ans et qui aime faire des ragots méchants, prête à tout pour briser soit une amitié soit un couple tout à fait récent. Ça m’a empêché de réfléchir pour la suite de mes fics en cours.

Pour terminer j’ai eu aussi des soucis avec quelques garçons qui voulaient sortir avec moi sans prendre le temps de me connaître juste pour le s*** (Censuré pour le bien des moins de 18 ans). Bref, ça fait beaucoup. J’ai heureusement un ami compréhensif et attentionné envers moi qui est devenu mon petit ami depuis fin mai 2007 mais il n’est pas au courant pour ça car j’ai droit d’avoir un petit jardin secret.

Pour terminer mon mot, je ferai mes fics selon mon inspiration qui n’a plus la même vigueur qu’avant (Rappelez vous que je vous mettais un chapitre voire deux ou trois chaque jour). J’espère que je suis pardonnée auprès de mes fidèles lecteurs de ce long retard. Je vous souhaite une bonne lecture et à très bientôt.

Genzô Wakabayashi


Chapitre 2 : Ne pars pas !


Candy quitta l’hôpital tandis que Terry était retourné auprès de Susanna parce qu’il l’avait choisi au lieu de celle qu’il aimait plus que sa vie. Il avait choisi le devoir à la place de l’amour mais avait-t-il fait le bon choix ?
Terry était à la fenêtre : *Candy ne s’était pas retournée. Sans se retourner une seule fois…*
Susanna : Terry, il est encore temps… Tu peux toujours la rejoindre… Je ne veux pas que tu souffres à cause de mes caprices !
Terry : Susanna…
Susanna : Laisse-moi finir. Je sais que tu ne m’aimes pas mais que tu aimes Candy. Ne fais pas l’erreur de la laisser filer entre tes mains. Je suis certaine qu’elle t’aime à en mourir car cette séparation est trop douloureuse pour elle.
Terry : Mais qui s’occupera de toi ?
Susanna : Ne t’en fais pas pour moi. Tu dois écouter ton cœur et pas ta raison.
Terry : Mais ta mère…
Susanna : Je m’en occupe. Un bonheur ne se présentera pas deux fois. Je sais que j’ai dit à Candy que je voulais vivre auprès de toi et je lui ai demandé de te laisser. Mais en réfléchissant bien, e ne veux pas d’un homme qui pense à une autre femme.
Terry choqué : Tu as osé de lui dire ça ?!
Susanna : Oui et je le regrette…
Terry furieux : MAIS TU ES VRAIMENT EGOÏSTE ! TU N’AS PAS PENSE A SES SENTIMENTS ?!
Susanna : Au début non. Mais…
Terry siffla de rage : Si je restais avec toi, ne t’attends jamais qu’un jour que je t’aimerai ! Je t’aurai haï toute ma vie de m’avoir séparé de celle que j’aime plus que tout.
Susanna : Alors va la rejoindre avant qu’il ne soit trop tard. Pars ! Dis-lui bien que c’est moi qui t’envoie à elle.
Terry un peu calmé : Susanna, je m’occuperai des frais de soins mais rien de plus.
Susanna : On verra ça plus tard, Terry. Va la rejoindre ! Rattrape là avant qu’il ne soit trop tard !
Terry : Merci.

Sur ce, il quitta la chambre de Susanna et dévala les escaliers en vitesse afin de rattraper Candy à temps.

***

Sur le chemin, Candy marchait lentement mais elle était malheureuse car elle venait de perdre le seul garçon dont elle était vraiment amoureuse. Elle s’en voulait de l’avoir laissé à Susanna mais elle avait cependant un très grand cœur. Elle était beaucoup trop généreuse pour faire le bonheur d’une autre femme. Susanna ne lui avait pas laissé Terry alors qu’elle l’avait sauvé la vie. Candy n’avait eu aucune reconnaissance de la jeune Marlowe.
Candy : *Comme il fait froid !Je vais rentrer à l’hôtel et vite partir par le train de ce soir…*

La jeune femme sentit quelque chose dans sa poche et elle sortit l’objet qu’elle reconnut tout de suite.
Candy : La boite d’Alistair…

Elle se souvint alors des paroles du jeune homme…
Flash back :
Alistair : La « boîte à bonheur pour Candy », tu seras heureuse à chaque fois que tu l’ouvriras.
Fin de flash back

Candy versa quelques larmes : *Chaque fois que je l’ouvrirai, je serai heureuse… Terry… Au revoir Terry…*

***

Terry, en quittant l’hôpital, héla un fiacre qui l’amena à toute allure à la gare. Arrivé sur place, il se mit à chercher la jeune femme sur la voie. Ne la trouvant nulle part, il quitta la gare et guetta son arrivée à l’entrée.

Soudain la voyant arriver, il courut la rejoindre aussitôt en criant son nom. Candy releva la tête avec étonnement car elle ne comprenait absolument pas de la présence de Terry à la gare au lieu d’être auprès de Susanna.
Terry s’arrêtant devant elle : Candy…
Candy : Terry ? Qu’est ce que tu fais là ?
Terry : Je suis venu te récupérer…
Candy : Me récupérer ?
Terry : Je ne te laisserai pas partir comme ça !

Candy comprit alors que le jeune homme avait délaissé Susanna toute seule. Elle entra alors dans une colère noire.
Candy : COMMENT AS-TU PU LAISSE SUSANNA TOUTE SEULE ?! ELLE T’AIME ! RETOURNE AUPRES D’ELLE !
Terry : NON ! JE NE L’AIME PAS, IDIOTE ! C’EST TOI QUE J’AIME ! JE NE TE LAISSERAI PAS PARTIR COMME ÇA ! ET PUIS JE SUIS AU COURANT ! POURQUOI AS-TU FAIS ÇA ?!
Candy : POUR TOI ! POUR QUE TU NE TE CULPABILISES PAS TROP !
Terry : TU AS FAIT UNE GRAVE ERREUR, CANDY ! TU AS FAIS ÇA DANS MON DOS ! TU TE MOQUES DE MOI OU QUOI ?! TU NE TE RENDS DONC PAS COMPTE QUE JE T’AIME AU POINT QUE JE NE POURRAI JAMAIS VIVRE SANS TOI ?! JE NE SUIS RIEN SI TU N’ES PAS A MES COTES !!!!

Candy réalisa alors qu’elle venait de faire sa plus grosse bêtise de sa vie. Elle se mit alors à pleurer sans pouvoir s’arrêter car elle souffrait déjà tellement de cette séparation. Terry comprit alors qu’il n’était pas le seul à endurer cette dure rupture. Il la prit dans ses bras pour l’empêcher de rejoindre la gare.
Candy : Mais Terry… Je dois partir…
Terry : Non ! Je ne te laisserai pas faire ça ! Et puis c’est Susanna qui m’envoie à toi.
Candy : Susanna ?
Terry : Oui, elle regrette ses paroles.
Candy : Mais qui s’occupera d’elle ?
Terry : On va trouver une solution ensemble. Alors… Ne pars pas !

La jeune femme hésitait encore car elle savait surtout qu’elle avait laissé Monsieur Albert tout seul alors qu’il était encore amnésique à Chicago et elle était son infirmière.
Terry : Je t’en prie Candy… Ne pars pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://plaisirdecrire.forumpro.fr
 
Sans toi, je ne suis rien NC17
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Balades Romantiques :: Candy :: Fanfics-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser